Archives mensuelles : février 2006

A400M Armée de l'air française

Essai de l’A400M de Wilco Publishing

Ca y est, il est enfin sorti.

A400M Armée de l'air française

A400M Armée de l’air française

D’ailleurs on ne pouvait pas trop se tromper, car les sites de simware et de Wilco Publishing étaient injoignables…

Je suppose qu’il devait y avoir trop de téléchargement.

Bref, j’ai enfin réussi à le télécharger dans la soirée.

Installation :

L’installation est automatique (heureusement).

En vol :

Vite, je lance FS2004 et m’installe dans mon cockpit.

Moteurs en route, joli son d’ailleurs, je baisse les voltes, manette de gaz en avant.

Lacher des freins, roulage et enfin le décollage de notre très cher transporteur.

Un régal.. Le décollage est doux et une fois en vol l’engin s’avère être très maniable.

Un fois tous les éléments rentrés, il monte vite en vitesse.

Très maniable, il me permet de faire un petit tour de piste.

On possède une bonne visibilité, aussi bien en cockpit 2D qu’en 3D. Détail marrant, on peut voir la tête du copilote qui tourne.

Le HUD :

En 2D, on dispose d’un HUD. Mais malgré tout ça ne vaut pas celui d’un chasseur, car il ne tient pas compte de l’énergie. Wilcopub aurrait pu faire un effort.
Ce qui est dommage aussi, c’est que le HUD n’est pas mis dans le cockpit 3D. Et là, c’est vraiment dommage…
Mais bon, on ne peut pas leur en vouloir,puiqu’ils annoncent dans leur publicité que le HUD met en oeuvre les éléments basiques.

Le look :

Coté apparence de l’avion, rien à dire. Tout simplement super.

Intrumentation :

Coté instrumentation : il y a tout comme un gros porteur.

Conclusion:

Un bon avion de transport tactique, qui je pense sera idéal pour faire le tour du monde militaire d’IVAO…

A posséder absolument dans sa collection.

La station de charge totale

Mon système de charge d’accus

Après mon précédent article sur un transfo de récup à partir d’une alimentation de PC, je vous présente mon système de charge d’accus :

La station de charge totale

La station de charge totale

L’élément principal étant le tranformateur de récupération :

Le transfo

Le transfo

Et pour plus de précision, voici l’intérieur :

L'intérieur du transfo

L’intérieur du transfo

Comme c’est précisé dans mon précedent article, il ne faut pas oublier de mettre une charge (une ampoule par exemple) sur le 5 Volts.
En effet, je m’en étais passé jusqu’à présent, et je n’avais jamais 12 Volts (un peu moins de 11,5 voire 11 volts).
En mettant cette ampoule, je suis maintenant à 12,07 Volts.

Comme je le signale, tous les fils ne sont pas utiles, alors soit vous les lovez, ou bien vous les coupez en prenant soin d’en garder quelques uns si un jour vous voulez ajouter des sortie supplémentaires.
Pour ma part, j’en ai gardé deux de chaque (2*12V et 2*5V).

Ah j’oubliais, quand vous soudez :

DEBRANCHEZ L’ALIMENTATION DU SECTEUR

Vols du 14 février 2006

Aujourd’hui, j’ai vidé 6 packs d’accus, essentiellement pour faire du stationnaire.

J’ai du limer l’axe moteur et mettre du frein à filetage afin d’empêcher la vis du pignon de s’oter. Ca m’est arrivé à 50 cm du sol.

Bref, bons vols mais durée des accus limitées suite au froid (3°).

2400 Ni-Cd 8 éléments

Et si on parlait d’accus

Bon comme j’ai repris les vols, cela m’a permis de tester à nouveau mes accus.

J’en ai de deux types :

– des Ni-Cd (3 * 2400 mA en 8 éléments);
– des Ni-MH (1* 3300 mA en 8 et 10 éléments, 1 * 3600 mA en 8 éléments et 2 * 3700 mA en 9 éléments).

Pour les charger, j’utiliser un Robbe Power peak Infinity II. Depuis cet hiver, je l’ai mis en automatique.

Après avoir mis les accus au repos, je leur impose un cycle de décharge et de charge.

Avant les vols, je leur met un coup de charge.

Petite comparaison malgré une température extérieure fraiche, c’est à dire environ 3° :

– de la pêche et peu d’autonomie ( 5 mn ) : le 2400 mA Ni-cd ;

2400 Ni-Cd 8 éléments

2400 Ni-Cd 8 éléments

– de l’autonomie et une pêche moyennne : le 3600 mA Ni-Mh ;

3600 ni-MH 8 éléments

3600 ni-MH 8 éléments

– de la pêche et de l’autonomie : les 3700 mA Ni-Mh en 9 éléments ;

3700  Ni-MH 9 éléments

3700 Ni-MH 9 éléments

Quant au 3300 mA Ni-MH en 8 éléments, il me sert au réglage du premier vol, car il n’a plus trop la pêche.

Et enfin, le 3300 Ni-MH en 10 éléments, très pêchu, je le garde quand je suis très en forme.

Mais sans conteste, ceux que je préfère, ce sont le 3700 nI-MH en 9 éléments.

Youpiii reprise des vols

Enfin, la papy qui habite en face de ma terrasse est sorti et a commencé à tailler ses arbres… Si c’est comme le proverbe :

« quand homme blanc scier du bois, hiver très très rude ».

Bref, bô soleil, 3° allez, une fois mes pièces montés, je me lance dans les essais.

Ben là, je n’ai pas trop compris… Je ne sais pas si c’est le gyro qui s’est grippé. Mais mon pôvre ECO 8 s’est mis à tourner comme une toupie.

Alors je lui ai inversé le gyro, puis le canal de servo de rotor arrière puis je suis revenu en arrière, et là…

Ô miracle, tout est rentré dans l’ordre.

Bref, cet après-midi j’ai vidé 4 packs pour mon plus grand plaisir !!!!!

Guide de Plateau Cyclique alu

Tuning ECO 8

Ca y est, j’ai monté mes pièces achetées :

– Guide de Plateau Cyclique

Guide de Plateau Cyclique alu

Guide de Plateau Cyclique alu

– Bague de guidage du rotor arrière en alu

Bague de guidage du rotor arrière en alu

Bague de guidage du rotor arrière en alu

– Pignon moteur de 12 dents

Aux premiers essais ça a l’air pas mal.

En revanche, pour fixer le guide de plateau cyclique, j’ai dû agrandir les trouv de fixation sur mon chassis alu (2,5 mm).