Archives mensuelles : juillet 2007

Un petit point sur les problème de mise à jour du site…

Depuis à peu près un an, les mises à jour du site ne sont pas régulières.

La raison est simple. En effet, préparant un examen professionnel très important, j’ai du mobiliser mon énergie pour mener de front mon travail et la préparation de ce concours.

Vendredi, très bonne nouvelle, j’ai réussi l’écrit… Ma joie fût encore plus importante que quand j’ai réussi un précédent concours qui m’a permis d’accéder au statut que j’occupe actuellement.

Alors, vous l’avez compris, il me reste la partie orale à préparer… Et ce dès aujourd’hui… Alors encore un peu de patience, au moins trois mois… Et tout rentrera dans l’ordre.

Souhaitez moi les 5 lettres, car le jeu en vaut largement la chandelle…

Femelle

La ponte continue.

Maintenant le femelle n’arrête pas de pondre.

Elle a sans arrêts un mâle sur le dos, qui à mon avis doit continuer à la féconder.

Femelle

Femelle

Pour la ponte, en fait, elle éjecte les oeufs… Le bruit quand ça touche la paroi est comme une bille. Ce qui explique que les oeufs sont un peu partout dans le terrarium.

Quel beau couple

Quel beau couple

Vraiment, ils sont beaux…

Et de trois

Et de trois

Oeufs de phasmes

Et voici les premiers oeufs…

Après quelques accouplements infructueux, voici les premiers oeufs.

Oeufs de phasmes

Oeufs de phasmes

Ils sont beaux n’est-ce pas ?

Si j’en ai encore plus et que vous êtes intéressés, n’hésitez pas à m’envoyer un mail.

dsc03439.jpg

La Honda 600 Hornet 2007

Après 4 ans en 6OO Suzuki, et nostalgique du moteur de la 600 CBR, j’ai adopté le Hornet.

En fait, j’y pensait avant d’acheter le Bandit, mais je n’aimais pas le look de la Hornet en 2003. Surtout le pot remontant le long de la selle.

Mais pour 2007, Honda a fait fort. D’abord la marque met un moteur de l’année en cours, en l’occurence celui de la 600 CBRR mais en plus elle lui fait un look aggressif.

Aujourd’hui, ça y est elle est là, dans mon garage.

Et là, adieux le robinet d’essence, la vis de réglage du ralenti et le starter…

En revanche, on retrouve le bruit de l’YPVS… Non je rigole, mais on entend à la mise du contac de le bruit de la pompe à injection qui « d’initialise »…

J’aime bien le bruit du pot, et à priori, si j’en crois ma passagère, elle est plus confortable.

J’ai l’impression d’être un peu plus sur les poignets que sur la Bandit.

Sinon, je n’ai fait que les 50 premiers kilomètres.

14 juillet 2007 :

Plus de 130 km au compteur. Mes premières impressions sont très positives. Ce qui est déjà surprenant, c’est le confort aussi bien en solo qu’en duo. De plus elle parait très légère. Le moteur quant à lui, même en rodage, reste très présent quelque soit le régime moteur. Bref coupleux.

Je me fait petit à petit à l’injection. Elle gère tout, même le ralenti. Il est rapide au démarrage, puis diminue petit à petit. En revanche, ce qui est troublant, c’est la décélération, on a l’impression qu’on est encore emporté par le moteur. Il suffit simplement de s’y habituer.

Le freinage est puissant, surtout l’avant.

Un bémol tout de même : les rétroviseurs… Moi qui aime bien jeter un oeil derrière de temps en temps, je n’ai pas encore réussi à les régler correctement…

dsc03439.jpg

Nettoyage visière du casque

Je tiens ça d’un garage moto à mes débuts (il y a maintenant 19 ans…) Depuis ce temps, j’utilise de la Fée du Logis pour nettoyer ma visière, qu’elle soit salie par les dépots de pluie ou qu’elle soit pleine d’insectes.

C’est radical, et en plus l’eau glisse.

Alors à chacun de mes voyages, je prend une bombe de fée du logis afin de nettoyer ma visière à chaque pause.

bandit.jpg

La Suzuki 600 Bandit N 2003

En 2003, n’y tenant plus d’avoir arrêté la moto et surtout après un séjour en Italie où j’ai vu plein de motos, j’ai décidé de m’y remettre sans trop dépenser.

Mon choix s’est tourné vers celle-ci.

Sans conteste, c’est le meilleur rapport qualité/prix.

Mais ça reste tout de même une moto amusante avec laquelle on peut faire des longs trajets. 600 km ne lui font pas peur.

Idéal pour aller au boulot tous les jours, mais un peu capricieuse quand le temps est humide…

Bref 18000 km en 4 ans. Le seul reproche, ce sont les pneus d’origine… Je l’ai monté ensuite en profiler, et là cela a tout changé…

Mais l’appel de HONDA a été plus fort…

bandit.jpg

img_20140601_0002.jpg

La Honda 750 VFR modèle 1993

Ses caractéristiques :

– le monobras ;
– absence de chaine de distribution ;
– un bruit caractéristique.

750 cm3 / 100 ch.

Un quatre cylindre en V, d’où le bruit caractéristique.

Superbe !!! Une routière increvable quelque soit la météo.

Une souplesse et un couple omniprésents.

Puis bon, faut l’avouer, c’était une belle moto.

Avec celle-ci, j’ai fait 30000 km avant de m’en séparer (quel regret !!!) pour m’acheter une voiture (quelle honte !!!).

img_20140601_0002.jpg

img_20140601_0001-2.jpg

La Honda 600 CBR 1990

Là c’est toute une histoire…

Au départ je voulais un YAMAHA 750 Super Ténéré. Mais hélas, mes 1m68 ne suffisaient pas pour toucher le sol…

Alors je me suis retourné par dépis sur les sportives. Est on découvre au salon de Cologne la nouvelle HONDA 600 CBR.. La première 600 à faire 100 chevaux…

Alors hop, je la commande. J’ai obtenu un des premiers modèles arrivés en France.

C’était un avion de chasse !!! Plus de 40000 km en deux ans… Plusieurs fois du Metz-Troyes et du Troyes-St Raphael.

Increvable… De grosses peurs, très grosses peurs… Mais un pur bonheur.

Bien sûr, je roulais par tous les temps… Je me suis même rendu un jour à un examen professionnel alors qu’il commençait à neiger… Idiot oui mais quand on est passionné où est la raison…

Je l’ai gardé deux ans. Puis un jour en passant devant la concession HONDA, j’ai vu la 750 VFR modèle 1993 ( le CARAT )…

img_20140601_0001-2.jpg

125dtr.jpg

La Yamaha 125 DTR modèle 1988

Ma première moto…

Une fois le permis A obtenu, et à l’âge de 18 ans, ce fût ma première moto.

Un trail de 125 cm3 avec freins à disques à l’avant et à l’arrière.

Bien entendu, le fameux YPVS, cette petite valve qui régulait l’échappement de ce 2 temps et surtout avec son petit bruit caractéristique à la mise de contact.

Bref, mes premiers tours de roue, mes premières gamelles et mes premiers longs parcours.

En effet, avec cette moto, j’ai fait Metz-Rochefort et bien sûr le retour.

Mais bon, ce n’était pas trop fait pour voyager… Surtout que le câble de compteur était très fragile et à l’époque il n’y avait pas de jauge à carburant…

J’ai fait plus de 10000 km en deux ans pour ensuite m’acheter une HONDA 600 CBR.

125dtr.jpg